AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Récit] A l'aventure compagnons

Aller en bas 
AuteurMessage
Deltred
Capitaine mercenaire
Capitaine mercenaire
avatar

Nombre de messages : 4370
Age : 34
Localisation : Reims
Date d'inscription : 14/08/2006

Feuille de personnage
Nom:
Race:
Carrière (classe):

MessageSujet: [Récit] A l'aventure compagnons   Mar 16 Jan - 17:39

Voici la première partie d'un récit que je me suis promis de mener à terme. Il retracera les pérégrinations et les péripéties de Drugnalf Skani que vous connaissez plus famillièrement sous le nom de Drugni Brise-Squig. Biensur vous constaterez qu'il ne sera pas seul et plusieurs mercenaires apparaîtront, ainsi que des personnages qui feront se souvenir les plus nostalgiques d'entre nous. Bon trève de bavardage place à l'aventure !

*****


« Aubergiste ! Une pinte de ta meilleure bière ! » Clama Drugni au vieil homme grassouillet au visage rubicond se tenant derrière le comptoir. Le nain était installé à une table, il portait une solide cotte de maille au dessus de laquelle il avait revêtu une cape à capuche usée par les intempéries. Sa longue barbe grisonnante, était attachée à sa ceinture pour plus de commodité.

On entendait la pluie tomber en trombe depuis l’extérieur, Drugni grommela quelque chose ayant rapport avec le fait qu’il ne pleuvait jamais sous terre. Voilà déjà plus d’une semaine qu’il arpentait les routes de l’Empire et la pluie ne l’avait pas quitté depuis, au moins cette nuit il dormirait au sec dans ce relais de diligence.

L’une des serveuses lui apporta une chope dégoulinante de mousse, le nain l’attrapa et en vida le contenu d’un trait. Il se dit que les humains devraient avoir honte d’oser appeler un tel breuvage de la bière mais il n’allait pas se montrer difficile, surtout après avoir passé plusieurs jours sans boire une seule goutte de bière et avoir dormi plusieurs nuits à la belle étoile.

Le relais était plutôt calme, un marchand ambulant au comptoir racontait quelques histoires cocasses à son compagnon de beuverie, un groupe de miliciens festoyait à la table juste à côté de celle de Drugni, une vieille bigote était assise au fond de l’auberge l’air plutôt mal à l’aise, non loin de là il y avait un jeune homme, de la haute société semble t’il vu son accoutrement, à ses côtés se tenaient ses propres gardes du corps, deux colosses au crâne rasé armés de matraque.

La porte claqua et deux individus entrèrent dans l’auberge. Ils semblaient tous deux trempés jusqu’aux os et laissèrent une traînée d’eau sur leur passage. Leurs visages étaient cachés sous leurs capuches, ils allèrent jusqu’au comptoir et l’aubergiste leur indiqua Drugni. A cet instant l’un d’eux ôta sa capuche et dévoila une chevelure couleur argent, un visage au teint pale et aux traits fins.

« Drugni que la Dame soit louée nous t’avons enfin trouvé… » Le jeune homme semblait épuisé.

« Dangorn ! Que fiches tu par ici ? Et comment m’as-tu retrouvé ?! » Drugni ne semblait pas s’attendre à voir l’un de ces compagnons.

« Quel temps de malheur ! » Pesta le second individu qui à son tour abaissa sa capuche, ce n’était autre que Martin Delatour, l’écuyer de Dangorn de Castagne.

« Bon vous n’allez pas rester debout, asseyez vous donc et prenons une bière, j’suis sur que vous avez beaucoup de choses à m’raconter. » Dit le nain en faisant signe à l’aubergiste d’apporter une pinte pour lui et ses amis.

Dangorn et Martin enlevèrent leurs capes détrempées et s’assirent à la table du nain. Le jeune chevalier portait un tabard aux couleurs de son fief familial, en dessous il avait revêtu une cotte de maille et une cuirasse qui avait subi les affres du temps. Martin lui était habillé de façon simple, il portait un gilet de cuir, des bottes usées par la marche et un pantalon par endroit rapiécé.

L’aubergiste leur apporta trois chopes remplies à ras bord, mais avant qu’il ait le temps de revenir au comptoir il fut invité à leur en resservir deux autres, seul Martin daigna toucher à la sienne.

« Qu’est ce qui t’amènes par ici gamin ? » Demanda Drugni alors qu’il était en train de bourrer sa pipe.

« J’ai entendu dire que tu étais parti pour Middenheim, voilà donc trois jours que je suis cette route et grâce à la Dame j’ai réussi à te retrouver. »

« Effectivement j’dois me rendre à Middenheim pour y rencontrer un membre de la guilde des Engingneur il semblerait qu’il ait quelque secret à livrer concernant un trésor caché dans un tombeau dans la cité de Karak Ungor. » Le simple fait de mentionner ce trésor fit briller une étrange lueur dans le regard du nain.

« Tu ne comptais pas tout de même y aller seul ?! » S’exclama Dangorn.

« Oh non voilà que c’est reparti… » Gémit Martin avec un ton las.

« C’est dangereux gamin… Les anciens halls grouillent de pillards gobelins et Grungni seul sait ce qui peut bien se cacher au fin fond du dédalle de tunnels de la cité. » L’averti Drugni.

«Des gobelins ? Une bonne raison pour que nous t’accompagnons. Je n’ai pas peur du danger, ce sera l’occasion rêvée pour prouver ma valeur auprès de la Dame du Lac ! » Déclara le jeune chevalier.

« J’savais bien qu’tu répondrais ça gamin ! Héhé ! J’suis sur qu’on pourrait faire d’toi un vrai nain ! Allé buvons à cette aventure qui nous attend ! » Dit Drugni en levant sa chope avant de la vider.

« Dites donc vous semblez m’oublier un peu trop vite… Des gobelins… Des choses plus horribles encore… Des tunnels souterrains… Je ne vois pas ce qui pourrait nous attendre d’autre que la mort… » Leur fit remarquer Martin qui ne semblait réellement pas emballé par cette expédition.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reikland.forumactif.org/
Deltred
Capitaine mercenaire
Capitaine mercenaire
avatar

Nombre de messages : 4370
Age : 34
Localisation : Reims
Date d'inscription : 14/08/2006

Feuille de personnage
Nom:
Race:
Carrière (classe):

MessageSujet: Re: [Récit] A l'aventure compagnons   Ven 19 Jan - 3:52

L’esprit encore embrumé Dangorn descendit tant bien que mal les marches menant à la salle principale de l’auberge. Il n’avait que de vagues souvenirs de la veille, lui et Drugni avaient veillé tard et en avait eu pour leur comptant en bière. Il songea à cet instant à l’argent qu’il devrait débourser.

Dans le salon Martin était déjà prêt, il trimbalait avec lui tout un attirail qu’avait accumulé le jeune chevalier au court de ses pérégrinations qui l’ont conduit loin des frontières de son royaume natal, la Bretonnie. On y retrouvait son épée bâtarde, une relique de la Dame du Lac précieusement conservé dans un drap de soie, divers colifichets et des breloques sans importances.

« Martin tout est prêt ? » Dit il en se tenant la tête entre les mains quand la migraine le relança.

« Les affaires sont prêtes, Patapon a été nourri, brossé et à l’instant même le maréchal ferrant c’est occupé de ses sabots. » Martin était le pendant parfait de son maître, là où se dernier ne pensait qu’à s’amuser et courir l’aventure, lui faisait en sorte qu’il n’arrive rien à Dangorn.

La porte de l’auberge s’ouvrit, Drugni entra dans le bâtiment, il ne semblait avoir aucune séquelle de la veille, pourtant longtemps après que Dangorn n’ait cessé de boire le nain continua seul. Il salua Martin et se tournant vers Dangorn il éclata de rire.

« Gamin vot’ peuple n’a aucune chance de surpasser le peuple nain, regardes-toi dans l’état que t’es. Huhu ! En tout cas ta chanson de la veille était drôlement entraînante ! »

Une chanson la veille ? Dangorn ne se souvenait plus exactement de ce moment, il se demanda même si le nain ne se moquait pas de lui, mais aux petits rires étouffés dans la salle il comprit que non.

« Je me suis permis de régler la chambre et les consommations de la veille. » Signala Martin à Dangorn.

« Voilà un souci de moins pour aujourd’hui… Bon j’pense que nous pouvons partir… » Dangorn n’avait plus trop envi de rester et préféra reprendre la route tout de suite.

_________________


Dernière édition par le Mer 7 Fév - 23:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reikland.forumactif.org/
Deltred
Capitaine mercenaire
Capitaine mercenaire
avatar

Nombre de messages : 4370
Age : 34
Localisation : Reims
Date d'inscription : 14/08/2006

Feuille de personnage
Nom:
Race:
Carrière (classe):

MessageSujet: Re: [Récit] A l'aventure compagnons   Mer 7 Fév - 16:51

Le ciel était couvert mais il c’était arrêté de pleuvoir. Drugni, Dangorn & Martin avaient pris la route pour Middenheim, les conduisant jusqu’à la cité du Loup Blanc mais aussi en plein cœur de la forêt de Drakwald. C’était une région dangereuse, il ne se passait pas un soir sans que dans une auberge on ne parle d’un village dans la Drakwald qui ne fut assailli par des hordes de mutants ou d’hommes bêtes. C’était le territoire des bandits, des rebus de la société et des rejetons du chaos.

« Grrr… Je déteste cette forêt ! Toute cette verdure ça m’écoeure ! » Maugréa Drugni tout en avançait d’un pas ferme, son lourd marteau posé sur son épaule. A ses côtés Dangorn, qui chevauchait Patapon son fier destrier, gardait un œil sur les sous bois tout comme Martin son écuyer qui fermait la marche avec tout le bardât du jeune chevalier sur son dos.

« Martin tu n’as pas l’impression que cette forêt a des yeux ? Murmura Dangorn à son écuyer. Je me fais des idées peut être mais je suis sur qu’on nous observe depuis tout à l’heure. »

« Cette forêt est maudite, j’ai toujours entendu dire qu’elle est habitée par des démons et qu’en sont cœur n’y règne que le chaos… La voix de Martin dénotait une note de crainte et d’anxiété. Nous ne devrions pas trop traîner, la nuit va vite tomber… »

Comme Martin l’avait si bien dit la journée passa vite et laissa place à la nuit. Les trois compagnons décidèrent de ne pas poursuivre plus loin leur chemin et ce malgré les objections de Martin. Ils passeraient la nuit dans une petite clairière à la belle étoile. Le premier à prendre le tour de garde fut Drugni, le vieux nain garda un œil sur les alentours les mains solidement cramponnées à son marteau.

« Gamin… Dit t’il en secouant Dangorn. Gamin lèves toi ! Je crois que nous avons de la visite. »

Bien que pas tout à fait réveillé Dangorn se releva et vit lui aussi ce qui était en train de se passer. A l’orée du bois plusieurs silhouettes émergèrent de l’ombre, il ne pu les discerner que grâce à la lumière blafarde qu’émanait Morrslieb l’une des deux lunes.

« Drugni tu crois que ce sont des hommes bêtes ? » Demanda le jeune chevalier tout en tâtant de sa main droite la garde de son épée bâtarde.

« L’avenir nous le dira mais je n’ai pas l’impression qu’ils nous aient vu. Drugni tapa du pied sur les braises encore chaudes du feu de camp. Qu’ils approchent, ils vont goûter de mon marteau… Vous allez voir ! »

A cet instant une étrange complainte émergea du cœur même de la forêt, quelque chose de surnaturel était en train de se produire, comme si la forêt prenait vie. La tension ne cessait de monter et une sorte de frémissement fit tressaillir les trois compagnons. Il était clair qu’un événement allait se produire et même Drugni eu du mal à cacher l’inquiétude qui s’affichait sur son visage.

Soudain il y eut plusieurs sifflements suivit des hurlements rauques de bêtes. Ce fut comme un signal ; plusieurs dizaines de gors et d’ungors surgirent de la pénombre pour envahir la clairière. A leur tête Drugni discerna un être étrange, vêtu d’une longue robe à capuche qui tenait dans ses mains un bâton dont l’éclat malsain était visible même dans la nuit la plus sombre. En réponse il y eut un grognement caverneux et à la surprise des trois compagnons un arbre fut comme mue par la vie, à ses pieds d’étranges créatures surgirent à leur tour de la forêt, s’exécutant dans une danse gracieuse, leurs longs et fins membres se terminant par des serres noueuses.

Drugni se releva et avança d’un pas déterminé mais soudain il entendit un sifflement et vit une flèche se ficher à ses pieds. Il leva les yeux à la cime des arbres pour chercher qui donc lui avait tiré dessus mais il ne vit personne.

« Où es tu misérable ?! Montres toi que je t’apprenne à tirer sur un nain ! » Ivre de colère Drugni continua à beugler ainsi alors que tout autour de lui ne régnait que la confusion et le désordre. Sans le vouloir les trois compagnons étaient les témoins d’une bataille quelque peu particulière.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reikland.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Récit] A l'aventure compagnons   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Récit] A l'aventure compagnons
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mercenaires du Reikland :: Taverne du Squig Boiteux [RP/Public] :: La bibliothèque-
Sauter vers: