AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une ombre sur Har Ganeth...

Aller en bas 
AuteurMessage
Khroryn
Client régulier
Client régulier
avatar

Nombre de messages : 52
Age : 32
Date d'inscription : 23/09/2008

Feuille de personnage
Nom: Khroryn
Race: Nain
Carrière (classe): Maitre des runes

MessageSujet: Une ombre sur Har Ganeth...   Mer 15 Oct - 16:03

Plus froides qu'une nuit hivernale, les multitudes d'ombres miroitant sur la noire citadelle d'Har Ganeth semblait ne jamais cesser leur inquiétants mouvements.
La citée des exécuteurs avait pour privilège d'être une ville sur laquelle le meurtre régnait en seul maître, appliqué d'une main ganté d'acier par les plus redoutables combattants elfes noirs, et ses hautes tours aux formes plus torturée que les nombreux esclaves détenus au coeur de la citée reflétait milles tourments et milles plaisirs en une seule vision...

Du coeur de la citée s'élevait cent cris d'agonies, mêlée à milles hurlements de terreurs, car en Har Ganeth, se déroulait la nuit des supplices, ou un millier de furies sanguinaires parcourait les rues à la recherche de victimes à sacrifier en l'honneur de Khaine, le dieu du meurtre au milles visages.
Jamais une nuit n'était plus crainte que celle des supplices, et les sanglots et lamentations des malheureux s'éteignaient dans la nuit, fondus dans d'aussi sinistres échos, tel le bruit d'une lame traversant les chairs, ou le gargouillis d'une gorge tranchée...

Le plus sinistre restait les hurlements de jouissance des Maibd, les furies, concubines de Khaine ayant dédié leur vie et leur mort à la vénération du plus cruel des dieux... Droguées, ivres de sang et de chair, terriblement sensuelle et tentatrices, et mortellement dangereuses... Voilà ce que sont les furies... De vives guerrières aux lames mortelles, et aux poisons plus virulents que l'esprit du roi-sorcier lui-même...

Le coeur de la cérémonie se trouvait être le temple de Khaine, ou les matriarches, vieilles druuchis au corps rajeuni par la magie et l'alchimie, mais restant aussi fraîche et belles qu'a l'apogée de leur jeunesse... révéraient Khaine avec le chaudron de sang...
Artefact souvent plus vieux que les matriarches elles mêmes, datant de temps immémoriaux révolue. Le sang de centaines de victimes, mêlée a nombres d'autres fluides dont les furies ont le secrets, transformait le mortel liquide en une drogue au goût de mort et de désolation dont raffolait les furies, drogues ayant le don de les transformer en mortelles combattantes sanguinaires, méprisant tout instinct de survie et répandant la mort sur les champs de bataille...

Une pratique restait, non oubliée ou corrompue après les années. Il arrivait parfois que durant la nuit du supplice, de très jeunes enfants druuchis soit enlevés à leurs parents et conduits jusqu'au chaudron pour recevoir le jugement de Khaine. Ces nourrissons, à peine conscient de leur sort, étaient immergés dans le chaudron, immense honneur que de faire don de son corps au dieu du sang... Mais il arrivait, cas extrêmement rare, que l'enfant soit choisi, et ressorte indemne du mélange bouillonnant.

Il devenait alors un initié du meurtre, une arme redoutable forgée par les furies, un porteur du destin, un assassin elfe noir, synthèse du plus redoutable des guerriers et de la passion sanguinaire des furies, savant mélange entre art du meurtre et folie meurtrière. Plusieurs centaines d'années étaient nécessaires à la formation de l'enfant, si il survivait, car entre le maniement des armes, l'endurcissement a la douleur, l'endoctrinement des matriarches, l'alchimie des poisons et l'accomplissement physique, innombrables étaient les occasion de passer de vie à trépas.

Tueries, carnages, meurtres, assassinat, pillages, destruction, tant de mot définissant la vie d'un jeune assassin, pour ne former au final qu'un seul sillage... Celui de Khaine, le dieu du meurtre aux milles visages. Dieu exaltant ses fidèles à tuer pour lui, toujours plus encore, en son nom, en son honneur, en tout lieux, même au milieu de ses propres citée, habitée par son propre peuple...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khroryn
Client régulier
Client régulier
avatar

Nombre de messages : 52
Age : 32
Date d'inscription : 23/09/2008

Feuille de personnage
Nom: Khroryn
Race: Nain
Carrière (classe): Maitre des runes

MessageSujet: Re: Une ombre sur Har Ganeth...   Mer 15 Oct - 16:04

Dans les rues aux pavés noircis, se faufilant dans les recoins, ombre parmi les ombres, se tenait Kyntharha, fille du chaudron, enfant de noirceur, initiée du meurtre et apprentie assassine de Khaine...

Son corps parfaitement préparé au combat épousait à merveille une très légère armure elfe noire, tandis que ses courbes digne des plus belles courtisanes de la cour du roi-sorcier rehaussait la finesse de sa taille. Son visage aux traits angélique détonnait avec son expression de dureté et de sérieux.
L'heure n'était pas aux plaisirs, elle jouait sa vie, une fois de plus, dans cette épreuve... Échapper par ses talents à la nuit du supplice, en traversant toute la ville jusqu'à la demeure de son maître assassin, Lhyréorias.

Se déplaçant subrepticement a travers les ruelles étriquées, Kyntharha ne laissait ni traces, ni bruits derrière elle. Elle semblait glisser a travers le paysage, passant d'ombres en recoins, et se dissimulant en des lieux ou nul autre n'aurai l'idée d'observer... "Devenir une ombre parmi les ombres", voilà le premier enseignement... Le second étant "tuer avant d'être tué"...

Au son de bruits de pas s'approchant avec vivacité, l'apprentie assassine se recroquevilla en sa cache, prête à bondir et à défendre sa vie. Au moment ou les deux furies s'immobilisèrent, présentant un danger, Kynth jaillit de se cachette, fulgurante lance de chair, pointée droit vers la gorge d'une des fanatiques, qui reçue l'impact de plein fouet, tombant à la renverse en se tenant la gorge, avant de comprendre ce qui lui était arrivée...

Bondissant avec la souplesse d'un chat, Kynth se ramassa à nouveau, et, dégainant ses lames, bloqua avec facilité le coup vicieux qui lui était assené par l'autre furie, avant de s'échapper par le coté, transperçant le flanc non protégé de sa soeur d'une de ses dagues.
Alors que la furies s'écroulait, Kynth était déjà loin... Le raffut fait par ce combat allait rameuter toutes les furies du coin...

Prenant appui sur une rambarde, elle s'élança vers une gouttière proche et, en une acrobatie, rejoignit le toit proche, duquel elle entreprit de traverser le quartier, jaillissant de toit en toit, jusqu'à atteindre de nouveau la sécurité des ombres.

Un cri en contrebas attira son attention, un jeune garçon été encerclé par un cercle de fanatiques, et les furies riait de ses pathétiques tentatives pour s'échapper, armé d'une épée courbe qu'il avait du ramasser quelque part... Observant la scène depuis les ombres, Kynth ne pu s'empêcher de se remémorer sa propre capture, et les douleurs qui s'en était ensuivie...

Saisissant dans sa ceinture un petit poignard lesté, elle le soupesa, puis, la pointe sur l'extrémité de ses longs doigts agile, et le corps de l'arme au creux de sa main, elle se redressa doucement, courbée vers la rue, prenant la mesure de son tir, et visa longuement...
Alors que les furies se jetaient sur le malheureux, un éclair d'acier siffla dans l'air, et le gamin s'écroula, un couteau de jet entre les deux yeux, sous les cris de colère des furies dépités de s'être faite dépossédée de leur si alléchante victime... Mais Kynth avait déjà mis les voiles et sauté de deux pâtés de maison, un léger sourire au lèvre...
Le gamin avait fait une piètre cible, mais lui avait permit de damer le pion à ces femmes fatales...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khroryn
Client régulier
Client régulier
avatar

Nombre de messages : 52
Age : 32
Date d'inscription : 23/09/2008

Feuille de personnage
Nom: Khroryn
Race: Nain
Carrière (classe): Maitre des runes

MessageSujet: Re: Une ombre sur Har Ganeth...   Mer 15 Oct - 16:05

'élançant du haut du dernier toit du quartier, elle plongea vers le sol, et se réceptionna d'une roulade faite avec l'expérience de l'habitude... la grande porte du quartier des marchands était droit devant... Plus que quelques pas à faire, et le plus gros serai fait...

Alors qu'elle avançait vers la porte cochère sur le coté, et sortait un léger trousseau composé de multiples clefs aux formes tordues, des sifflements se firent entendre dans l'air, la faisant bondir de coté pour esquiver les trois traits, tandis qu'elle arrêtait un quatrième, le saisissant en plein vol comme si il s'agissait d'une pomme lancée par un ami...

Le plus dur restait encore à venir...

- Tu t'en est plutôt bien sortie Kynth, pour une gamine... Mais ta chance s'arrête la, c'est moi qui passerai cette porte la première, et tu restera derrière, comme d'habitude...

Sans même se retourner, Kyntharha rangea calmement le trousseau et, avança doucement vers la porte, les tendue et prête à l'action.

- Allons Saelys, ta verve habituelle ne te servira à rien aujourd'hui, c'est le talent qui est nécessaire pour réussir l'épreuve de notre maître, et tu n'en a guère pour te servir...

- Tu va regretter tes paroles Kynth... On va terminer ce que l'on à commencer dans la fosse il y a quatre ans...

- A ta disposition ma soeur, mais apprête toi a connaître le goût du sang... cette fois, personne n'est la pour nous arrêter...

A peine ces derniers mots prononcés que Kynth projetait derrière elle quatre lames de jet qu'elle gardait dans ses gantelets, et fit volte face en un sursaut lames au clair, une lueur noire dans les yeux...

Entre les deux camarades rivales, un combat fratricide s'engagea, les lames d'argent volaient en tout sens, redoublant de parades et de feintes toutes plus mortelles les une que les autres. Petit à petit, le combat s'allongeait, et le raffut pouvait a tout moment attirer un groupe de furies, il fallait en finir vite...

Se courbant avec souplesse, Kynth pris l'offensive en multipliant les estocades et les fentes, visant les points mortels de l'armure de Saelys, qui esquivait de justesse chaque frappe. L'une d'elle cependant parvint a se frayer un chemin, et laissa une estafilade sanglante sur le bras de l'autre apprentie. Alors, Kynth bondit en arrière avec un sourire au lèvres...

Furieuse, Saelys repris l'offensive, guidée par la colère et la haine, enchaînant nombres de mouvements et attaques dangereuses, mais son adversaire les esquivait avec facilité, jusqu'à ce que Saelys se rende compte que ses mouvements étaient de plus en plus lents, et qu'elle avait de plus en plus de mal à respirer...

- Du poison!!! Le Maître nous l'avait interdit pour cette épreuve!!!

- Allons Saelys... Tu fait toujours ce que notre Maître nous dis? Toi? Ne me fait pas rire...

- Traîtrise!!!

- Et alors... tu as joué... tu as perdu... le venin noir qui coule dans tes veines va finir par te paralyser totalement, et tu suffoquera jusqu'à ta mort par asphyxie... Tu as de la chance... Je n'ai pas de temps à perdre à te regarder mourir...

Alors que Saelys s'écroulait, foudroyée par le poison fulgurant, Kynth se retourna vers la porte, un sourire satisfait au lèvres... Maintenant, le plus dur était derrière elle... Cette épreuve la désignait officiellement comme véritable assassine, et elle serai bientôt envoyée rejoindre une troupe dans les arches noires...

L'invasion d'Ulthuan commencera bientôt... Et elle avait prouvé qu'elle était prête... Que les noires voiles des corsaires se gonflent des alizés, que les vents de magie soufflent pour les sorcières des couvents, que les chevaliers préparent leur sombres montures, son art s'exercerait par la mort de ses lointains cousins qui leur avait ravis leur héritage, pour la gloire de son dieu, Khaela Mensha Khaine!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une ombre sur Har Ganeth...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une ombre sur Har Ganeth...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mercenaires du Reikland :: Taverne du Squig Boiteux [RP/Public] :: La bibliothèque-
Sauter vers: