AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [BG] Almarion

Aller en bas 
AuteurMessage
sigmaris
Poivrot
Poivrot
avatar

Nombre de messages : 4048
Age : 31
Date d'inscription : 16/08/2006

Feuille de personnage
Nom: Von Erckert Sigmaris
Race: Humaine
Carrière (classe): Chevalier

MessageSujet: [BG] Almarion   Mer 13 Aoû - 17:50

Un jeune elfe, a genoux, les mains entravées dans le dos se tenait devant Korhil, le capitaine de lions blancs de Chrace

« On ne vole pas un uniforme de lion blanc sans en subir les conséquences. Tu seras puni pour cela, mais avant dit-nous comment tu as pu te procurer cette armure »

Le jeune elfe frêle au visage balafré balbutia. « Je suis Almarion, je suis le fils d’un simple paysan d’Eataine, et j’exécrais ma vie de labeur. De plus, durant mon intégration dans la milice, je fus moqué par mes camarades et tourné en ridicule par mes instructeurs. J’ai écopé du surnom «d’archer patate » parce que l’on me chargeait systématique de la cuisine et que mes capacités de concentration étaient limitées. Les années passèrent et ce surnom resta. Ne pouvant plus le supporter, j’ai fait mes bagages et je suis parti du village une fois la nuit tombée. J’ai très vite dépensé le peu de revenu que j’avais, j’ai donc du vivre de petits boulots. Le soir dans les tavernes je racontais les histoires de nos héros d’antan. Parfois j’arrivais à obtenir une boisson ou un repas gratuit, mais malgré mon talent pour raconter les histoires, celles ci avaient déjà été entendu des dizaines de fois.

« Je ne vois pas la rapport avec la question que je vous ai posé
Si vous voulez bien me laissez finir, vous comprendrez très vite.

Continuez

Merci, mon seigneur, donc je me suis mis à inventer mes propres histoires, et bien vite, par pêché d’orgueil, j’en devins le héros. Rares étaient les gens assez crédules pour me croire, mais je gagnais bien plus ainsi, mais c’était toujours insuffisant pour subvenir à mes besoins. Je parcourais Ulthuan et je fini par arriver en Chrace. J’ai quitté la route pour une certaine raison euh enfin vous me comprenez enfin euh bref, dans les bois je suis tombé sur les cadavres des trois lions blanc, d’une lionne de guerre et de deux lionceaux. J’ai d’abord été choqué par ce que j’ai vu et je suis retourné dans le village duquel je venais.

De quoi sont ils morts ?

Ils étaient percées de carreaux noirs ?

Et vous n’avez rien dit ?

Non

A votre avis qui se sert de telles armes

Je, euh

Les druchiis. Il y avait des espions druchii et vous n’avez pas prévenus le garde.

Je n’y ai pas pensée, je ne pensais pas à mal je vous le jure

Vous êtes un parfait imbécile, un lâche, par votre faute, des asurs sont morts. Pourquoi avez vous pris l’armure ? Qu’avez vous fait des corps ?

C’est là que vous avez trouvé votre lion ?

J’ai enlevé l’armure du plus petit des trois et j’ai enfouis les corps. Mais l’un des lionceaux étaient encore vivant. Je l’ai donc pris avec moi et l’ai soigné.

Pour quels bénéfices ?

J’étais plus écoutés dans les tavernes on m’accueillait à bras ouvert, je n’avais plus besoin de travailler, je n’avais qu’a ravir les clients avec mes nombreuses histoires, et avec mon armure de lion blanc, mes récits étaient prises au sérieux, et mes cicatrices ne faisaient que renforcer ce sentiments

Les cicatrices que vous à causé votre lion ?

Oui, je ne sais pas pourquoi, en grandissant il a commencé à s’en prendre a moi, alors que je m’occupais parfaitement de lui.
Korhil éclata de rire. « Les lions de Chrace sont des animaux nobles et intelligents, ils abhorrent la lâcheté et les mensonges »
Alors pourquoi il est resté avec moi, coupa Almarion, j’ai pourtant tenté de m’en défaire plusieurs fois, mais il revenait à chaque fois
Seul lui le sait, peut être aime t’il torturer les ennemis d’Ulthuan. J’en ai bien peur.

Vous insinuez que je suis un traitre ?

Oui, involontairement, mais cela ne change rien, vous etes un danger pour Ulthuan, vous êtes un insultes pour les lions blancs.

Vous allez être exécutés ici même

Non vous n’avez pas le droit

Si j’en ai le droit et tel est mon jugement !

Un garde s’avanca, hache à la main. Almarion se résigna à sa mort, le seul et unique acte de courage de sa vie. Des cris se firent entendre dans une pièce voisine et un jeu lion tirant une chaine en métal fit son entré dans la pièce et s’interposa entre Almarion et le garde, se tenant près à l’attaquer. il se tourna alors vers Korhil dans l’attente d’un ordre

Bien ! Bien ! il semblerait que ce lion ai une quelconque estime pour toi. Considère qu’il vient de te sauver la vie. Mais l’opinion que j’ai de toi ne change pas. Je te banni donc d’Ulthuan. Tu ne pourras revenir que lorsque tu auras fait preuve de courage et obtenu le respect de ton lion. Tu peux garder l’armure et la hache si cela te convient, mais pas la fourrure. Hors de ma vue, tu partiras pour le vieux monde par le prochain bateau.

Sans un mot de plus Korhil se retira et Almarion fut conduit sur le port.

_________________


Pour Sigmar ! Pour l'Empire! Pour ninja !
Citation :
Il vit Dietfried qui était en train d'astiquer son gros marteau en l'attendant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[BG] Almarion
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mercenaires du Reikland :: Arrière salle [HRP/Privée] :: Le Hall des Héros-
Sauter vers: