AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'Histoire du Paladin Mauldred

Aller en bas 
AuteurMessage
Mauldred
Chevalier de la Quête
Chevalier de la Quête
avatar

Nombre de messages : 6017
Age : 31
Localisation : A la taverne, près du tonneau de vin
Date d'inscription : 15/08/2006

Feuille de personnage
Nom: Dangorn de Castagne
Race: Humain (Bretonnien)
Carrière (classe): Chevalier de la Quête (Chevalier du Soleil)

MessageSujet: L'Histoire du Paladin Mauldred   Mar 15 Aoû - 6:47

L'Histoire du Paladin Mauldred


Au commencement, il y avait un jeune paladin qui s'appelait Dangorn Mauldred.

Aaaah, ma première croisade. J'étais jeune et fou, je voulais reconquérir Lordaeron à moi tout seul. Quelle naïveté...

Citation :
Cela fait longtemps que je n'ai point pris la plume. Trop longtemps. Mais aujourd'hui fut un grand jour, un jour de gloire mais aussi un jour de trajédie et de pleurs. Laissez-moi vous conter...

La Bataille d'Undercity

Cela fait des années que nous nous préparions à le faire... Revenir sur nos pas et regarder la mort en face. Revenir et tenter l'impossible. Revenir... revenir enfin et reprendre notre ancien royaume des mains de ceux qui furent et qui ne sont plus.

Lordaeron ! Cela fait des lustres que je ne t'ai point contemplé. Que tu as changé en seulement quelques années ! Tu es si différent et en même temps si familier... Les souvenirs de ces années bénies où tu étais nôtre rejaillissent dans mon esprit tels des geysers brûlants.

Le prêtre-sergent Wameuh, sous l'approbation du conseil des Mercenaires du Reikland, a été chargé d'édifier un plan de bataille pour une tentative plus qu'audacieuse, mais également très risquée. Depuis le temps que j'attendais ce moment, je ne pouvais refuser une telle opportunité. Je suis parti pour Southshore malgré le peu de sagesse en moi qui me disait de ne pas y aller, que c'était trop tôt, que mon heure n'étais pas encore venue...

A Southshore nous avons formé les rangs, et nos sommes partis à la guerre, sous la bannière noire à épées croisées de la Confrérie des Mercenaires du Reikland et les oriflammes des moult combattants exilés de Lordaeron qui avaient eu le courage de répondre à l'appel. Nous nous nous sommes arrêtés un instant devant l'immense dôme magique protégeant les restes de la cité de Dalaran, et les cachant aux yeux extérieurs.



Les souvenirs submergèrent alors nos esprits, des souvenirs de grandeur mais aussi des sombres malheurs qui ont conduit à cette situation.
Après cette courte halte, Wameuh a scindé l'armée des Exilés en deux groupes. L'un irait faire diversion au village de Brill et occuperait les soldats de la Horde tandis que l'autre essaierait d'entrer discrètement pour infiltrer la cité souterraine et frapper en profondeur. Je fus envoyé à Brill, en compagnie de mes frères d'armes Volkar et Barnabé.



La diversion eut l'effet escompté, l'armée d'Undercity avait été envoyée dans les prairies de Tirisfal, et nous avons réussi à les contourner pour entrer à notre tour dans les ruines de ce qui fut une magnifique capitale. Barnabé, jovial, est monté fièrement sur le trône de Terenas Menethil, en signe de victoire, tandis que je priais la Sainte Lumière pour la remercier de nous avoir accordé grâce.



Mais c'était un piège ! Les infâmes soudards de la Horde s'étaient cachés derrière les tapisseries et derrière les colonnes de marbre. Ils surgirent alors même que nous cherchions l'entrée decrète de la cité souterraine. Cette ruse a coûté la vie à nombre de nos hommes, et nous avons été forcés de nous replier à l'extérieur des ruines. Les troupes d'Undercity allaient revenir d'un instant à l'autre, ils nous fallaient trouver une astuce.

C'est alors qu'un de nos éclaireurs nous rapporta qu'il avait trouvé une entrée souterraine dissimulée à l'ouest de la ville, et qui menaient aux égoûts. Échappant de justesse aux gardes, nous avons couru en direction de l'entrée du tunnel...

Mais là encore les hordures avaient été plus malignes que nous. Un groupe de leurs meilleurs héros avait été posté en faction devant l'entrée des égoûts, et massacra sans pitié ceux que nous avions envoyé en avant-garde. Quand nous sommes arrivés, nous avons vu le carnage, et nous avons chargé héroïquement les vils auteurs de cette fourberie. Malheureusement pour moi j'ai appris à cet instant que le courage ne suffisait pas à vaincre n'importe quel adversaire, et qu'une bonne stratégie valait parfois mieux qu'une âme déterminée.

C'est ainsi qu'une fois n'est pas coutume, j'ai fui, ma course effrénée m'emmenant à l'intérieur du tunnel... Quel idiot ! J'étais à présent pris en sandwich entre les gardes des égoûts d'Undercity d'une part et mes poursuivants d'autre part. Constatant que j'avais commis une fatale erreur tactique, et que j'avais de surcroît été lâche en m'enfuyant, je me suis résigné à laver mon honneur en mourant l'arme à la main. Je me suis retourné pour faire face à mes adversaires, et j'ai chargé en beuglant "POUR LA LUMIÈÈÈÈÈRE !!!". Les hordeux m'ont simplement évité, et aveuglé par ma rage je suis passé au travers, sortant à l'air libre. Là un comité d'accueil m'attendait, prêt à me réduire en charpie. Et c'est ce qu'ils ont fait...

C'est alors que je suis mort, tué froidement dans le dos par une lame trolle tandis que je me battais contre dix adversaires à la fois. Dans ce cas vous vous demandez peut-être comment j'ai pu écrire ces lignes, mais vous allez bientôt le savoir car je vais vous dire ce qui s'est passé : mon esprit a quitté mon corps, et mon âme a flotté quelques instants au-dessus de ma dépouille raidie par la mort. Juste à ce moment, mon fantôme a pu voir le fier nain paladin Graider et son groupe sortir des buissons à cet instant, et fondre sur mes assassins. Après une lutte sans merci, ils finirent par les exterminer. Et là, Graider s'est penché sur ma carcasse en récitant la prière de résurrection. J'ai alors senti mon âme retomber dans mon corps, ce fut une sensation étrange, une expérience très douloureuse que je ne suis pas près d'oublier.



Dans une gerbe de lumière je me réveillai, tout ensanglanté et les membres brisés, Graider se dépêcha de réciter des prières de soins pour que je ne retombâsse point dans l'abîme de la mort, et après quelques rituels je fus de nouveau sur pied.
Je le remerciai donc de m'avoir sauvé et le félicitai pour son acte d'éclat héroïque.

Après s'être remis de ces âpres combats, rejoignant Rekamos et Kron nous repartîmes au find fond du tunnel, bien décidés à entrer dans la cité souterraine en passant par ses égoûts putrides. Nous avons dû combattre quelques gardes, puis nous nous sommes retrouvés bêtes...



"Morbleu, nous sommes faits comme des rats...
- Alors qu'est-ce qu'on fait maintenant ?
- On saute ?
- On tente le tout pour le tout ?
- ...
- Graider, que décides-tu ?
- Va pour le plongeon de la mort ! Je passe en premier ! YAAAAAAAH !
- Je te suis ! YAAAAAAAH !
- Moi aussi ! YAAAAAAAH !
"
*Plouf*

"[Orc] Groumpf ?
- Fichtre ! Nous sommes repérés !
- Tant pis. Puisque c'est la fin, trépassons dignement ! POUR LA SAINTE LUMIÈRE !
- POUR LA GLOIRE !
- POUR L'ALLIANCE !
"

Ce fut une belle bataille. Nous avons bien failli y laisser notre peau définitivement, mais par miracle nous avons réussi à nous tirer de là. Je ne sais pas encore comment nous avons pu survivre, toujours est-il que nous nous sommes réfugiés dans un sanctuaire abandonné pour panser nos multiples blessures et vénéré une fois encore la Lumière Sacrée pour nous avoir laissé la vie sauve.



Enfin, sous l'éclat de l'astre lunaire rayonnant par cette nuit étoilée, nous avons pris le chemin du retour, en passant une nouvelle fois par Dalaran et son dôme mystique.





De retour à l'auberge, nous sommes tombés de fatigue, exténués autant physiquement que moralement par ce que nous venions de vivre. Nous avions échoué, Lordaeron n'avait pas été reprise aux mains de l'ennemi, et beaucoup des nôtres sont morts ou se sont égarés pendant cette bataille.

Mais qui ne tente rien n'a rien, et les survivants auront beaucoup de choses à raconter lorsqu'ils seront de retour chez eux. Il ne faut pas se focaliser sur les échecs, mais en tirer leçon et persévérer. Et surtout, quoiqu'il arrive, ne pas perdre la foi... Very Happy

Non content de cette première défaite, je décidai de mener moi-même une expédition contre la menace d'Undercity. Cette fois mon but était clair.

Citation :
Le Paladin et la Mort.

Aujourd'hui devait être un jour de gloire pour l'Alliance et pour la Phalange Écarlate. Mauldred, nouvellement bombardé au rang de chevalier de l'Ordre Écarlate (avec son sabre laser dans le dos ! Very Happy ), a déclaré croisade contre tous les réprouvés, et avait réuni une armée composée de ses plus fidèles amis et de héros de grande renommée recrutés pour l'occasion.

Et tout ce beau monde se retrouva devant les portes de Lordaeron... Là-bas un comité d'accueil s'était formé pour les empêcher d'entrer.


http://wameuh.free.fr/img/WoWScrnShot_052505_221419.jpg

Ils étaient nombreux... bien trop nombreux pour l'expédition écarlate. Après d'âpres combats pendant lesquels l'Alliance fit preuve d'un courage légendaire, se battant souvent à un contre cinq et contre bien plus puissants qu'eux. Mauldred repris alors ses esprits. Il se rendit compte de son fanatisme qui lui était monté à la tête, et du pétrin dans lequel il avait entraîné ses amis. Voulant arrêter le massacre, et ne pas exposer ses amis à une mort certaine par sa simple faute, il s'avança seul devant la ligne des défenseurs, en montrant bien son insigne de diplomate (il était toujours diplomate de la CMR).

Il s'avança et demanda un duel face à face avec le représentant de la faction adverse. Mauldred savait que Nyoth se cachait dans les parages. Il cria son nom "NYOTH ! SORT DE LÀ ET VIENS TE BATTRE COMME UN VRAI ZOMBIE !"

Mais ce dernier ne répondit pas...

Après une longue attente, Mauldred s'impatienta et pointa du doigt un démoniste dans la ligne de défense ennemie.

"Toi, avance et viens me défier !"

Le réprouvé qui devait avoir quelques rudiments de Commun s'exécuta, et invoqua son familier avec un regard mauvais. Mauldred se mit en garde.

Le combat dura un bon moment, pendant lequel le démoniste (zut j'ai oublié son nom... Sad enfin c'était pas un nom d'allianceux je vous le dire) esquiva les coups répétés du paladin qui faisait tournoyer son épée flamboyante dans les airs. Malgré sa souplesse le mort-vivant eut plusieurs os fracassés, et il s'en fallut de peu pour que Mauldred ne gagne. Finalement le démoniste, dans un sursaut de volonté, pris le contrôle mental de Mauldred et lui fit tourner les talons. Le réprouvé n'eut ensuite aucun mal à préparer son sort fatal et à le lancer en direction du paladin fanatique.

Mauldred ne mourrut pas. Il resta inconscient quelques secondes, à moitié brûlé par les flammes magiques. Puis un tauren nommé Marlakk le souleva et l'apporta jusqu'au centre du pentacle dans la funeste salle du trône en ruines de Lordaeron. C'est là qu'ils le jugèrent, tandis que Mauldred essayait de se remettre de ses blessures.



Mauldred fut reconnu coupable de ses actes barbares envers le peuple des réprouvés de Lordaeron, et fut condamné à être zombifié !
Mauldred fut immobilisé au centre de la pièce tandis que cinq démonistes commençèrent le rituel.



Les vaillants survivants de l'Alliance tentèrent alors une attaque-suicide pour délivrer leur diplomate !
Malheureusement ce fut peine perdue, et le rituel s'accomplit malgré tous les efforts de la CMR et de leurs alliés.



Ensuite Mauldred, rebaptisé "Mauldread" pour faire plus réprouvé, fut emmené pour être forcé à prêter allégeance à la Dame Noire, Sylvanas la Répudiée (oups j'ai oublié de prendre des screenshots de cet instant fatidique).
Après la courte cérémonie, Mauldread eut l'autorisation de se ballader dans les terres de la Horde, et de nombreux réprouvés l'encouragèrent en lui disant "tu verras, tu t'y feras"... ce dont l'ex-paladin n'était pas si sûr.
Marlakk, voyant le désarroi du nouveau mort-vivant, lui parla discrètement. Mauldread ne répondit rien, ce qui laissa un mystère planer.

Lorsqu'il sortit de l'enceinte des ruines, Mauldread vit les cadavres de ses ex-compatriotes. Mais étrangement il ne sentit aucune envie de pleurer, ni aucune haine contre la Horde. En fait il avait perdu la plupart de ses sentiments. Il ne connaissait plus la haine, la peur, la souffrance. Il n'y avait plus en lui qu'une sorte de rage qui entretenait son envie de vivre, et un léger sentiment de compassion pour tous ceux qui avaient souffert par sa faute, hordeux comme allianceux.
Marlakk et ses nouveaux amis réprouvés (qui ont vraiment des noms compliqués...) se dirent "sombre nuit" et se séparèrent. Mauldread se dirigea alors vers Brill, où il trouva son endroit favori après le champ de bataille : l'auberge. Very Happy



Mauldred est mort, mais Mauldread n'est qu'au commencement de ses aventures...


Dernière édition par le Mar 15 Aoû - 6:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mauldred
Chevalier de la Quête
Chevalier de la Quête
avatar

Nombre de messages : 6017
Age : 31
Localisation : A la taverne, près du tonneau de vin
Date d'inscription : 15/08/2006

Feuille de personnage
Nom: Dangorn de Castagne
Race: Humain (Bretonnien)
Carrière (classe): Chevalier de la Quête (Chevalier du Soleil)

MessageSujet: Re: L'Histoire du Paladin Mauldred   Mar 15 Aoû - 6:48

Ainsi se termina ma première croisade, un instant épique, inoubliable, malgré son dénouement tragique. Mais le meilleur vient ensuite...

Citation :
J'ai été très gêné de perdre mes pouvoirs. J'ai été obligé d'apprendre le secourisme pour pallier à la disparition de mes pouvoirs curatifs.

Les griffons de Silverpine sont très étranges.


Ici Mauldread se prend pour Batman.

J'ai lu un épitaphe qui aurait pu être le mien... ça fait froid dans le dos de voir comment les paladins baissent dans l'estime des gens lorsqu'ils meurent.


J'ai rencontré Victorious et Raist à Ratchet, j'ai bu une gourde de whiskey pour voir si ça me pouvait me faire oublier ma décrépitude, puis j'ai décidé d'aller faire un pélerinage à Stormwind, dans l'espoir de revoir mes anciens frères d'armes.


Et j'en ai vu. Après plusieurs morts stupides et résurrections miraculeuses grâce à Victorious, nous avons rencontré Elektra, assise au bord du chemin. Nous avons essayé de communiquer mais sans grand succès : je n'arrive plus à parler le Commun ! Maudit soit mon cerveau putréfié !


Une petite pause s'impose...

Nous sommes enfin arrivés à Stormwind. Hors de portée des gardes, nous élaborons une stratégie pour entrer.


Mais les gardes ne sont pas très conciliants. Puisque je n'avais pas mes papiers ils ne m'ont pas laissé entrer. En guise de protestation, je me suis allongé sur la route pour empêcher les convois de marchandises de passer.


Voyant que ça ne servait à rien et que ces rustres ne voulaient pas comprendre, nous sommes finalement partis.

Puis, en constatant que nous avions tous les deux la main verte, j'ai dit à Victorious "
regarde, nous sommes d'excellents jardiniers !", et il m'a répondu "surtout toi" (voir photo ci-dessous).

Entre temps Jewëll avait reçu pour mission de me ramener à la vraie vie.

Citation :
Alors que je rentrais paisiblement au Sépulcre pour valider une quête, trois gros bras de l'Alliance (Keyros, Dhaeronsul et Lionna) me sont tombés dessus et m'on assommé. Jëwell est ensuite arrivée camouflée et m'a re-assommé pour être bien sûre que je me réveille pas. (En fait je me réveillais et j'essayais de m'échapper dès qu'un mob ou qu'un allianceux m'attaquait, jusqu'à ce qu'on me ré-assomme)



J'ai bien aimé la partie du voyage qui s'est déroulée sous l'eau. J'avais une vue... comment dire... Very Happy


Et le voyage continua jusque sur les terres des humains, Jëwell portant mon corps inanimé et décrépit sur son dos. Heureusement j'étais quand même plus léger que lorsque j'étais un humain vivant et que j'avais tous mes morceaux de chair.


Sur la route, des humains indignés de ma présence (malgré que je sois assommé sur les épaules de Jëwell) essayèrent de m'attaquer (j'étais toujours en /jcj actif), ce qui me permit de faire un joli massacre d'humains. Les fous, ils croyaient peut-être que Jëwell et son groupe allaient les aider MUHAHAHAHA ! Dans la confusion du massacre j'ai également pu m'échapper, et j'aurai pu réussir si je n'avais pas été obligé de revenir sur la route à cause des kobolds et des ours qui me barraient le passage. C'est là que Jëwell ma re-re-assommé.

Arrivés enfin à Goldshire, le groupe m'a déposé, toujours assommé (Jëwell me souriait sadiquement et me réassommait de temps en temps lorsque je semblait un peu trop en forme...) dans une petite maison habitée par un couple de braves citoyens de l'Alliance. Ils ont dû être un peu surpris de les voir s'occuper d'un cadavre au milieu de la salle à manger...


L'attente fut longue, mais les humains trouvèrent finalement un druide connaissant la magie de la vie et de la résurrection. Dame Mënlui arriva avec une pommade spéciale qu'elle donna à Jëwell et à Dhaeronsul, et leur dit de m'en tartiner tout le corps. (On m'a raconté après, parce qu'en réprouvé je comprenait que dalle à ce qu'ils racontaient et à ce qu'ils faisaient. Je me suis déconnecté plusieurs fois pour prendre un reroll alliance et demander ce qui était en train de se passer...)


Ensuite dame Mënlui commença le rituel, car l'odeur de cadavre et de pommade devenait insupportable. Au bout d'un instant qui parut infiniment long (durant lequel on me tua par une erreur de frappe Very Happy d'où l'espèce de squelette qui se trouve sous moi) mes os se recouvrirent de chair, mes veines se remplirent de sang non coagulé, mon coeur se remit à battre et mon cerveau fut réparé (il en manquait un bout depuis ma zombification).

Ce fut un Paladin groggy et à moitié amnésique (non, pas chronique je vous rassure, je ne vais pas piquer pas le concept de Jorian), mais néanmoins vivant qui se releva au milieu de la pièce. Dhaeronsul chuchota "c'est peut-être pas si mal qu'il ne se souvienne pas de tout...", et il avait raison. Very Happy On me tendit une chopine pleine de vin pour me remettre d'aplomb. Keyros dût partir, il avait été appelé pour une mission importante.

Comme l'odeur de cadavre et de pommade était toujours forte, on me suggéra de prendre un bain. J'enlevai donc mon armure (dévoilant ainsi aux damoiselles ébahies ma musculature d'athlète fraîchement reconstruite) et je plongeai dans le petit étang à côté de la forge de Goldshire.

L'eau était froide, mais apaisante. Puis comme il se faisait tard et que toutes ces émotions avaient été éprouvantes, j'ai fait la bise à Mënlui, Jëwell et Lionna, et dans la foulée j'ai failli faire la bise à Dhaeronsul. Heureusement je me suis rendu compte à temps que c'était un homme. Une poignée de main virile fit donc l'affaire.

C'est à ce moment-là que j'eus la plus grosse frayeur de toute ma vie et de ma non-vie. Mënlui murmura, mais assez fort pour que je l'entende en tendant l'oreille : "Euh... vous avez vraiment badigeonné tout son corps avec le baume, vous n'avez oublié aucune partie ?"

Il y eut un silence de mort.

Puis Lionna plaisanta, Jëwell fit l'innocente, Dhaeronsul ne dit rien, et Mënlui tenta de me consoler : "Enfin ce n'est pas si grave, on peut très bien vivre sans avoir le pouvoir de faire des enfants... etc..."

C'est alors que, ressucité mais incroyablement inquiet, je replongeai dans l'eau pour vérifier et en avoir le coeur net. Lorsque je ressortis de l'eau, j'arborais un sourire soulagé et satisfait.
"Ouf ! C'est bon, tout y est..."
Puis le doute s'insinua.
"Mais alors, qui m'a massé avec le baume à cet endroit précis ?"
Tous les regards se tournèrent alors vers Jëwell qui continuait à faire l'innocente.
"Euh... Dhaeronsul a sûrement été prévoyant." répondit-elle. Entre temps, Dhaeronsul s'était éclipsé, le doute resta donc entier. Je ne sus guère comment interpréter le clin d'oeil de Jëwell à cet instant.

Je répliquai :"Bien, la prochaine fois que je le croiserai... je serai sur mes gardes."

Et ce fut le Happy End avec les rires forcés come dans les films hollywoodiens. Tout le monde se dit une dernière fois au revoir et se sépara. Je rentrai fourbu à l'auberge, je réservai une chambre et je m'affalai sur le lit, littéralement mort de fatigue...

_________________
Démacleute Callister, Navigator de la Navis Nobilite, maison nomade Callister. (Dark Heresy & autres jeux basés sur WH40K)
Dash Mauldred, vampire ex-Orphanim, Ordo Dracul, lignée d'Elianka. (Star Citizen)
Dangorn de Castagne, chevalier bretonnien. (Warhammer Online & autres jeux basés sur Warhammer)

Petrus a écrit:
Défenseur de la veuve (si elle est bien gaulée) et de l'orphelin (s'il a de quoi payer).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mauldred
Chevalier de la Quête
Chevalier de la Quête
avatar

Nombre de messages : 6017
Age : 31
Localisation : A la taverne, près du tonneau de vin
Date d'inscription : 15/08/2006

Feuille de personnage
Nom: Dangorn de Castagne
Race: Humain (Bretonnien)
Carrière (classe): Chevalier de la Quête (Chevalier du Soleil)

MessageSujet: Re: L'Histoire du Paladin Mauldred   Mar 15 Aoû - 6:48

Mais la terrible expérience que j'avais vécu et les énormes puissances magiques mises en oeuvre pour me transformer m'avaient ôté une partie de ma raison. J'avais des hallucinations, je faisais des cauchemars. J'ai vu l'avenir. Et cet avenir n'était pas bon du tout.

C'est pourquoi j'ai convoqué mes amis à la hâte, persuadé que quelque chose de terrible allait arriver à Northshire. Tout le monde m'a prit pour un dingue ce jour-là. Ils auraient dû m'écouter...

Citation :
Mauldred, avec un peu de retard, est arrivé sur les marches de la cathédrale. Tout un groupe d'aventuriers avait répondu présent à sa demande d'aide, et ils l'attendaient à l'intérieur.

Mauldred avait le regard vague, et des tics nerveux tandis qu'il tentait de persuader ceux qui étaient venus que sa requête était de la plus haute importance. Il ne leur dévoila cependant que des détails superficiels alors qu'ils quittaient Stormwind et traversaient la forêt en direction de Northshire...



Soudain, Mauldred vit un lapin qui leur barrait la route. Il se tenait là, machonnant paisiblement l'herbe qui se trouvait devant lui, nullement effrayé par le groupe. Une lueur rougeâtre passa dans les pupilles dilatées du paladin, et il s'élança, l'épée en avant, en criant "CHAAAAARGEZ !".

Après avoir réduit le pauvre rongeur en charpie informe, Mauldred se tourna vers ses compagnons, et se justifia en leur affirmant que le lapin était sans doute un espion des forces ténèbreuses. Ce qui provoqua une vague d'indignation et de perplexité parmi les membres du groupe.

Un peu plus loin, des défias surveillaient un troupeau de vaches, près de la maison de la dame aux chats. L'un d'eux fut surpris lorsqu'il vit la pointe d'une épée lui sortir de la poitrine, un autre esquissa une expression de stupeur avant de se faire proprement décapiter. Les vaches furent éventrées, et les chatons eurent les os broyés par la lame du paladin, qui avait l'air de croire qu'il se battait contre des démons.

Amélie était outrée par ce comportement, Zalfig se posait des questions sur la santé mentale de Mauldred, et Clemanas se dit qu'il avait trop abusé du breuvage issu de la fermentation des raisins de Northshire.

Ils arrivèrent enfin à l'abbaye. Mauldred cria le nom de Magdaléna, s'attirant des injures de la part des personnes qui s'entraînaient non loin. Puis il se mit à massacrer les lapins, les loups et les kobolds qui passaient à sa portée. Barnabé, expert en arts martiaux gnomes, le maîtrisa et tenta de le calmer.



On lui proposa d'aller prier dans l'abbaye, afin de remettre ses idées en place, et il entra dans le monastère. Il entamma une prière :
"Ô sainte Lumière, pardonne-nous
Donne-nous ta miséricorde
De l'apocalypse sauve-nous
Et envoie-nous... une... corde ?
"

"Une corde ???"

Ca devenait de plus en plus incroyable. Le paladin se mit à harceler tout le monde pour trouver une corde, persuadé que c'était la Lumière qui lui avait inspiré ce mot, et qu'il signifiait quelque chose d'important.

"Moi j'ai pas de corde, mais j'ai un saucisson. Avec la peau, on pourrait..."

Mauldred semblait désespéré, mais son visage s'illumina lorsque Kanzermav parla de son saucisson. Il semblait évident pour lui que ce saucisson avait reçu la bénédiction de la Lumière, et qu'il serait l'artefact sacré qui allait les protéger de la Fin des Temps.
"Oui !!! Donne-moi ce saucisson."

Kanzermav, tout fier que SON saucisson serve à quelque chose d'aussi important que la sauvegarde du monde, le tendit à Mauldred qui le prit et commença à le vénérer.

"C'est bien mais je crains que cela ne suffise pas. Qu'est-ce qui est plus puissant qu'un saucisson ?"

A cette question, Clemanas répondit que sa jeune disciple avait une culotte en étoffe runique. Mais avant que Mauldred n'essaye de prendre la culotte de la damoiselle, Amélie lui tendit un rouleau d'étoffe runique.

Mauldred avait enroulé le saucisson dans l'étoffe runique, et s'en servait alors comme un talisman. Il sortit de l'abbaye, brandissant cette "relique", et tomba nez à nez avec Magdaléna.

Il y eut une totale incompréhension. Mauldred étant persuadé que Magdaléna était venue pour tuer tout le monde, la défia en duel. Il fut vaincu, mais Magdaléna dans une infinie générosité lui laissa la vie sauve, en lui lançant : "Je ne sacrifie pas les volontaires."

Mauldred resta assis par terre, le temps de réfléchir. Il fit manger le saucisson à son lapin domestique, et déclara que son lapin était désormais l'arme ultime contre les démons.

Les Prophètes de l'Apocalypse avaient eu tout le temps de se faufiler à travers les défenses de Northshire, et ils apparurent juste derrière les compagnons de Mauldred. Ce fut un carnage. Beaucoup furent blessés. Mais les prophètes n'étaient là que pour faire diversion. Encdaël et sa suite avaient déjà pris le contrôle de Mauldred et l'emmenaient en direction d'Undercity, en passant par Grom'gol.



Les allianceux eurent du mal à se remettre de leur cuisante défaite à Northshire, et repartirent en ordre dispersé à la poursuite des prophètes morts-vivants. Mais Encdaël, le seigneur de l'Apocalypse, avait pris une trop grande avance sur eux, et ils ne le rattrapèrent jamais.

En sécurité à Undercity, ils entamèrent le rituel de destruction de l'âme. Mauldred ne pourrait ainsi jamais plus être ressucité. Malgré une attaque désespéré de l'Alliance sur les murailles de l'ancienne capitale humaine, Encdaël termina l'incantation et s'assura ainsi la gloire pour l'éternité. La destruction de l'âme d'un paladin est un acte ignoble, même pour un réprouvé, et le Seigneur de l'Apocalypse l'a fait.



Ainsi se termine l'histoire du paladin Mauldred. Son souvenir sombrera dans l'oubli, à moins qu'un saltimbanque n'écrive une chanson de geste, pour peu que cette histoire en vaille la peine.

Et ainsi commence l'ascension des Prophètes de l'Apocalypse, une épopée qui, elle, n'est pas près de finir....


_________________
Démacleute Callister, Navigator de la Navis Nobilite, maison nomade Callister. (Dark Heresy & autres jeux basés sur WH40K)
Dash Mauldred, vampire ex-Orphanim, Ordo Dracul, lignée d'Elianka. (Star Citizen)
Dangorn de Castagne, chevalier bretonnien. (Warhammer Online & autres jeux basés sur Warhammer)

Petrus a écrit:
Défenseur de la veuve (si elle est bien gaulée) et de l'orphelin (s'il a de quoi payer).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grumdin
Poivrot
Poivrot
avatar

Nombre de messages : 922
Age : 41
Localisation : Dans ma mine a ecluser une ou deux binouses
Date d'inscription : 17/08/2006

Feuille de personnage
Nom: Grungronhar
Race: Nain
Carrière (classe): Brise-fer

MessageSujet: Re: L'Histoire du Paladin Mauldred   Mer 23 Aoû - 13:32

*ecrase une larme* C'est magnifique, je suis un peut vert d'avoir perdu tous mes screen du temps de la cmr, mais je dois dire que rp avec vous c'est souvent un pur bonheur, que ce soit dos a dos avec Kendor, drugni et bien d'autre, un simple coup de main pour une quete deviens un grand momment de rp, Dangorn a laissé une belle trace sur kirin et dans nos coeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mauldred
Chevalier de la Quête
Chevalier de la Quête
avatar

Nombre de messages : 6017
Age : 31
Localisation : A la taverne, près du tonneau de vin
Date d'inscription : 15/08/2006

Feuille de personnage
Nom: Dangorn de Castagne
Race: Humain (Bretonnien)
Carrière (classe): Chevalier de la Quête (Chevalier du Soleil)

MessageSujet: Re: L'Histoire du Paladin Mauldred   Ven 25 Aoû - 2:18

Je suis touché, Urvi. Embarassed

Si tu vas sur ma tombe, au repos de Faol, peut-être pourras-tu looter ce superbe artefact de ces temps oubliés : [Caleçon de Mauldred] . king

_________________
Démacleute Callister, Navigator de la Navis Nobilite, maison nomade Callister. (Dark Heresy & autres jeux basés sur WH40K)
Dash Mauldred, vampire ex-Orphanim, Ordo Dracul, lignée d'Elianka. (Star Citizen)
Dangorn de Castagne, chevalier bretonnien. (Warhammer Online & autres jeux basés sur Warhammer)

Petrus a écrit:
Défenseur de la veuve (si elle est bien gaulée) et de l'orphelin (s'il a de quoi payer).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ankor Barrberousse
Brisefer
Brisefer
avatar

Nombre de messages : 1395
Age : 30
Localisation : En train d'étriper de L'orcs
Date d'inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: L'Histoire du Paladin Mauldred   Ven 25 Aoû - 3:42

J'ai bien envie de l'avoir moi ce caleçon...pour draguer quelques elfes ! Car parfois l'alcool ne suffit pas à les soumettre à mes désirs ! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mauldred
Chevalier de la Quête
Chevalier de la Quête
avatar

Nombre de messages : 6017
Age : 31
Localisation : A la taverne, près du tonneau de vin
Date d'inscription : 15/08/2006

Feuille de personnage
Nom: Dangorn de Castagne
Race: Humain (Bretonnien)
Carrière (classe): Chevalier de la Quête (Chevalier du Soleil)

MessageSujet: Re: L'Histoire du Paladin Mauldred   Dim 24 Juin - 17:31

"Neist, reste ici ! Que vas-tu faire, garnement ? Je t'interdis d'y aller et je dirai à ta mère que tu as été vilain !
- Rectus, vous qui avez connu père, vous ne pouvez m'en empêcher et vous le savez."
Le visage du moine devint encore plus écarlate qu'à son habitude.
"Tu n'as pas idée de ce que tu risques de causer si tu échoues, et tu n'as aucune chance de réussir. Tu n'es même pas prêtre, tu ne connais rien à l'art de la résurrection !
- C'est ce qu'on verra ! De toute façon je déteste vos cours !
- Non, Neist ! NEIST !!!! NEIST REVIENS ESPECE DE BOURRICOT TÊTU !"

Rectus Sinister, depuis les marches de l'Abbaye, regarda s'éloigner son élève, qui courait vers une mort certaine avec l'insouciance qui caractérise la jeunesse.

"Oh et puis va au diable, mais je ne te laisserai pas causer la fin du monde."



Lofirna avait bien mis en garde Neist contre son géniteur durant toute son enfance, jusqu'à ce que ce dernier meure. Malheureusement, comme tout adolescent de son âge, il était en plein conflit avec l'autorité parentale et voulait ressusciter son père par pur esprit de contradiction. Mais jusque-là, il n'avait pas eu les moyens de le faire.

C'est alors qu'il trouva une pierre d'âme sur le cadavre d'un démoniste tandis qu'il aidait Rectus à entasser sur un bûcher les restes de quelques terroristes réprouvés qui avaient tenté un attentat-suicide sur les vignes de Comté-du-Nord. Ce démoniste réprouvé portait l'insigne des Prophètes de l'Apocalypse, sans doute un des derniers rescapés du suicide collectif organisé par Encdaël lors de son "départ vers les autres mondes".

Rectus, le précepteur de Neist, venait juste de découvrir son projet insensé lorsque ce dernier se mit en tête de partir vers Lordaeron.

N'ayant pas pu le retenir par la force, il fit appel aux Mercenaires du Reikland pour le raisonner, et à défaut, l'aider dans sa quête car un échec n'était pas souhaitable.

En effet, on ne ressuscite pas comme ça n'importe qui du royaume des morts, il faut faire appel au sacré mais aussi à la démonologie. Une erreur et on reste un mort-vivant pour l'éternité ou bien pire : les démons peuvent vous contrôler si vous n'êtes pas un démoniste assez puissant, ce qui est le cas de Neist puisqu'il n'y connait absolument rien.



C'est pourquoi Zalfig, Drugni, Kendor, Roriir et Wameuh se lancèrent à ses trousses. Ils le rattrapèrent à Forgefer, où il s'apprêtait à prendre un griffon pour Austrivage.



Rectus leur avait confié son marteau de prière pour mettre Neist en confiance. En effet ce marteau contient un enchantement qui rend toute personne qui le détient beaucoup plus rassurant aux yeux de ceux qui la regardent.

Dès que Neist a vu Drugni tenant le marteau, il a accepté l'aide de la CMR.

Mais le plus dur restait à faire : pénétrer dans la Fossoyeuse et ramener un livre de démoniste mort-vivant contenant le secret de demi-résurrection (le premier pas vers la résurrection complète, qui ne fait que transformer en mort-vivant).

En passant par les égoûts, le groupe d'aventuriers a combattu vaillamment pour protéger Neist, et a dû traverser la moitié de la ville souterraine en nageant dans les eaux souillées pour enfin trouver le quartier de la Magie et un démoniste à tuer.



Ils en trouvèrent un, et l'assassinèrent pour lui prendre son livre. Mais ils n'avaient pas été très discrets (HRP : Volkar n'était pas avec eux et Neist à cause son faible niveau avait un rayon d'aggro de trois kilomètres) et une multitude de gardes avait été alertée. Ce n'est qu'au terme d'une âpre bataille que Zalfig put se frayer un chemin vers la sortie tandis que les autres se défendaient contre les soldats de Sylvanas.

Dans la Fossoyeuse, ils avaient pu apercevoir néanmoins de vieilles connaissances :



L'humour des mercenaires est toujours très fin, même au coeur de la Fossoyeuse :


_________________
Démacleute Callister, Navigator de la Navis Nobilite, maison nomade Callister. (Dark Heresy & autres jeux basés sur WH40K)
Dash Mauldred, vampire ex-Orphanim, Ordo Dracul, lignée d'Elianka. (Star Citizen)
Dangorn de Castagne, chevalier bretonnien. (Warhammer Online & autres jeux basés sur Warhammer)

Petrus a écrit:
Défenseur de la veuve (si elle est bien gaulée) et de l'orphelin (s'il a de quoi payer).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mauldred
Chevalier de la Quête
Chevalier de la Quête
avatar

Nombre de messages : 6017
Age : 31
Localisation : A la taverne, près du tonneau de vin
Date d'inscription : 15/08/2006

Feuille de personnage
Nom: Dangorn de Castagne
Race: Humain (Bretonnien)
Carrière (classe): Chevalier de la Quête (Chevalier du Soleil)

MessageSujet: Re: L'Histoire du Paladin Mauldred   Dim 24 Juin - 17:34

Après s'être extirpés de la Fossoyeuse, les mercenaires se précipitèrent au Repos de Faol, où était enterré leur défunt compagnon.

Wameuh ne put malheureusement pas les suivre, car il s'était souvenu soudain qu'il avait du lait sur le feu dans sa maison de vacances en Kalimdor.



Lorsque le rituel fut prêt, Neist mis les restes putréfiés de son père sur le sol du cimetière et donna à Zalfig le livre et la pierre d'âme dont il avait besoin pour faire passer Dangorn Mauldred de mort à non-mort. Drugni avait préparé les perles bleues et en avait fait de la poudre dans un mortier.

Kendor intima à Neist de partir se cacher s'il ne voulait pas être choqué à vie.

"Gamin, il vaudrait mieux que tu ne voies pas ça."

Neist, pour une fois, n'essaya pas de protester. Il avait été trop éprouvé par ce qu'il avait vécu à l'intérieur de la Fossoyeuse, il partit donc faire un tour.

Zalfig commença le rituel de demi-résurrection, et la carcasse sans vie du paladin se transforma en Mauldread le mort-vivant. avant que celui-ci n'ait pu frapper Drugni, il était déjà mis à terre par les coups de Roriir et de Kendor, ce qui permit à Drugni d'entamer la deuxième partie du rituel, celle où la non-mort se fait vie.

C'est ainsi que Mauldread redevint Mauldred, pour la deuxième fois de son existence.



Les Mercenaires du Reikland, heureux (ou pas) d'avoir retrouvé leur confrère perdu, se rendirent dans une taverne de Forgefer pour fêter ça.



_________________
Démacleute Callister, Navigator de la Navis Nobilite, maison nomade Callister. (Dark Heresy & autres jeux basés sur WH40K)
Dash Mauldred, vampire ex-Orphanim, Ordo Dracul, lignée d'Elianka. (Star Citizen)
Dangorn de Castagne, chevalier bretonnien. (Warhammer Online & autres jeux basés sur Warhammer)

Petrus a écrit:
Défenseur de la veuve (si elle est bien gaulée) et de l'orphelin (s'il a de quoi payer).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mauldred
Chevalier de la Quête
Chevalier de la Quête
avatar

Nombre de messages : 6017
Age : 31
Localisation : A la taverne, près du tonneau de vin
Date d'inscription : 15/08/2006

Feuille de personnage
Nom: Dangorn de Castagne
Race: Humain (Bretonnien)
Carrière (classe): Chevalier de la Quête (Chevalier du Soleil)

MessageSujet: Re: L'Histoire du Paladin Mauldred   Dim 24 Juin - 17:44

Epilogue

Las, tout cela n'a servi à rien.

Suite à cette ultime résurrection, Dangorn Mauldred a pu mener quelques mois d'une existence qui n'avait plus de sens après tout ce qu'il avait vécu. Son corps était de nouveau vivant mais son esprit était resté dans la Non-Mort.

Considérant qu'il n'était plus apte à servir la Lumière comme autrefois, il laissa un message à Drugni, et légua ses biens à la Confrérie. Puis il sella une dernière fois sa monture, et partit vers l'horizon.

Et nul n'entendit jamais plus parler de lui...





(Voir le post complet ici : http://www.wow-roleplay.com/vb/showthread.php?p=14842#post14842 )

_________________
Démacleute Callister, Navigator de la Navis Nobilite, maison nomade Callister. (Dark Heresy & autres jeux basés sur WH40K)
Dash Mauldred, vampire ex-Orphanim, Ordo Dracul, lignée d'Elianka. (Star Citizen)
Dangorn de Castagne, chevalier bretonnien. (Warhammer Online & autres jeux basés sur Warhammer)

Petrus a écrit:
Défenseur de la veuve (si elle est bien gaulée) et de l'orphelin (s'il a de quoi payer).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Histoire du Paladin Mauldred   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Histoire du Paladin Mauldred
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mercenaires du Reikland :: Taverne du Squig Boiteux [RP/Public] :: La bibliothèque-
Sauter vers: