AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le passé d'un nain

Aller en bas 
AuteurMessage
Grumdin
Poivrot
Poivrot
avatar

Nombre de messages : 922
Age : 41
Localisation : Dans ma mine a ecluser une ou deux binouses
Date d'inscription : 17/08/2006

Feuille de personnage
Nom: Grungronhar
Race: Nain
Carrière (classe): Brise-fer

MessageSujet: Le passé d'un nain   Mar 26 Sep - 10:36

« Des m’as-tu vu, j’te dis… La première flèche sera pour lui »
Urvan lança un bref regard a Mordrep, son second, avant de reporter son attention sur l’officier de cavalerie mercenaire qui flanquait son flanc gauche.
Le soleil se couchait face a eux, rendant nerveux le vieux mercenaire. A ces incriminations l’humain avait éclaté de rire et était repartit parader a la tète de ces hommes.
Urvan plissa les yeux et tenta de discerner au delà des dunes de sables qui s’étendaient à perte de vue. Traverser le désert des terres foudroyées ne l’enchantais guère, il aurait préféré passer plus a l’est, suivre la cote. Mais son précieux chargement ne soufrait d’aucun retard, l’elfe et l’humaine qu’ils escortaient avaient payés une fortune pour cette protection mais se fichaient de leurs problèmes.
Mordrep observa son capitaine d’un œil attentif, jusqu’ici le vieux avait déjoué les embuscades, pourtant tout comme lui il savait que la chance tournerais tôt ou tard
« Qu’en pensez-vous capitaine ? »
Urvan lança un long regard sur le soleil qui semblait vouloir carboniser la terre
« Idéal pour une embuscade. On a le soleil en défaveur. »
Le vieux héla un de ces nains, un bleu
« Humgar ! Prend trois hommes, Fait une reconnaissance sur une ou deux lieux. »
Se retournant il leva le poing et la colonne de la caravane stoppa, le capitaine de l’autre troupe, un riche Stormwindien paré comme a la fanfare arriva au galop
« Forgefeu ! On ne va pas s’arrêter toutes les dix minutes ! Il faut poursuivre ! »
Urvan laissa planer un regard inquiet sur le paysage comme si l’humain n’existait pas.
« Forgefeu vous m’écoutez !!!? »
Décidant enfin de s’intéresser a l’humain le vieux nain s’approcha du cheval et ficha son regard gris acier dans celui de son homologue, un cri le fit se détourner, un des nains qu’Humgar avais prit avec lui revenait en courant en gueulant comme un putois. Le nain lâcha un juron en le voyant s’effondrer une flèche fichée dans le haut du crane, un sursaut à coté de lui attira son attention, le capitaine de cavalerie s’écroula dans une gerbe de sang une flèche fichée dans le cou, il tenta de s’agripper désespérément au bras du vieux, le regard impassible, Urvan contempla l’humain qui s’effondrait en tentant d’endiguer le flot de sang qui s’épanchait de sa blessure, sans état d’âme il commença a tonner une avalanche d’ordre sans plus d’attentions pour l’officier de pacotille
« En formation !!!! Arbalétriers formés les rangs ! Piquiers aux ordres ! Cavalerie donner la charge !»
Mordrep répercuta les ordres du vieux , Urvan observa les orcs sortir du sable ou ils avaient du construire des trous de combat. Sur sa gauche un cavalier hurla un avertissement stupide
« Des Or…. »
Sa phrase finie noyée dans un flot de sang et il alla rejoindre son capitaine.
La horde d’orcs s’élança sur les lignes des Rôdeurs d’Urvan, la poussière s’élevait en panache dans cette charge terrifiante, néanmoins l’œil plissé le vieux restait impénétrable hurlant ces ordres en jappement secs, autour de lui lancier archer et arbalétrier tenaient leurs positions d’une manière stoïque, une flèche rebondit sur une de ces épaulières et il observa un groupe d’archer les déborder sur la droite
« Angus ! Avec moi ! Piquiers en ordre de marche ! Tenez la ligne, n’les laissez pas percé sinon on est bon pour boire le dernier verre sur les g’noux d’Srageras !!! Mercenaires battez vous pour vos vies !!! »
Le vieux grimpa sur son bélier juste a temps pour voir la cavalerie se débander et abandonner ces hommes a leurs sort, jurant il reporta son attention sur les archer qui faisaient un carnage dans ces rangs et chargea en hurlant son cri de guerre.
Peut coutumier du combat a cheval le vieux ne s’encombra pas de longues cérémonies et se jeta au galop sur une jeune orc au long cheveux blanc, roulant sur le coté pour se dégager du corps a corps il se mit en posture de combat avant de s’ apercevoir que l’impact avait tué son adversaire. Rapidement, ces hommes mirent un terme aux agissements des archers, la dune fut rapidement couverte de sang orc, mais quand Urvan baissa les yeux, le spectacle qu’il entrevit lui glaça le sang, en contrebas une bonne centaine d’orc et de réprouvés grimpaient péniblement la dune, frissonnant le vieux compris que la force qu’ils avaient eu face a eux n’était qu’une diversion permettant d’approcher le gros des troupes, d’un pas rapide il regagna sa monture et tourna bride vers ces lignes, la première attaque avait été repoussée. Un certain silence c’était instauré suite a leur encerclement, observant les environs rendu sanglant par le couché de soleil, il s’avisa des dunes alentours couvertes d’ombres ennemies. Le répit avant l’hallali était donné, Urvan savait que seul lui pourrait le rompre en chargeant ou en faisant une manœuvre. Il fit signe a ces lieutenants de le rejoindre et leurs donna ordre de mettre les hommes au repos pour qu’il se désaltères. Avisant la caravane il se dirigea vers elle d’un pas lourd et approcha du chef de convoi dont le visage n’était plus qu’un masque de désespoir.
« Belle soirée pour une bataille… »
L’humain se retourna vers lui
« Maître nain nous sommes morts… »
Le vieux lança un regard rassurant a son interlocuteur
« Non, pas vous, nous sûrement mais pas vous, vous ne les intéressez pas, je vais pourparler avec eux »
Le chef de convoi l’observa un instant
« Je préfère vous dire adieux au cas ou ils ne vous laissent pas revenir »
Haussant les épaules le vieux se dirigea vers l’attelage qui transportait ces employeuses.
« Mesdames… On a un problème. »
L’elfe et l’humaine le regardèrent d’un air abattu
Urvan soupira, ces gamines n’avaient commis qu’une erreur, trop écouter les beaux parleurs et ils allaient tous le payer….
« Notre contrat… Si vous désirez partir considérez le comme remplit, nous allons nous rendre. »
Urvan observa Regret d’un air intrigué
« J’crois qu’nous nous sommes mal compris, c’contrat a été fait sous serment aucuns de mes hommes ne le rompra. Quoiqu’il en coûte les Rôdeurs ne décanillent pas comme ça. Tenez vous prêtes, nous vous sortirons de là. »
Urvan se retourna et sortit de l’attelage, pas de canon, pas d’engin de guerre, pas de murailles, rien que le sable a perte de vue… Deux cent ennemi contre soixante mercenaires dont la plupart des bleu… Il se demandait sérieusement si il verrait le soleil se coucher.
Ces hommes le regardaient, il avait donner son accord pour que les gars désirant partir soit rendu a la vie civile de suite, leurs noms rayer des annales de la compagnie des Rôdeurs, pourtant pas un n’avaient levé la main devant cette aubaine de survie, Urvan grommela, l’entrevue avec les chefs adverses avait été assez rapide, oui ils autorisaient tout homme acceptant de ne pas se battre pour l’elfe et l’humaine a partir, oui la caravane passerait si elle acceptait d’être fouillée pour s‘assurer qu’elle n’emportait pas avec elle leur cible, simplement elle serait arrêtée le temps du combat pour qu’aucun renfort ne soient avertis
« Ne croyez pas que je trouverais une solution miracle pour tous nous sortir d’ici ! Peut être même aucuns d’entre nous ne s’en sortira. »
Aucune réponse ne lui parvint
« Bien le but est simple, on laisse Mordrep et trois d’entre nous s’ouvrir une voie pour aller quérir de l’aide, on ne rompe pas le contrat… On charge, on coupe leurs ligne en deux et on se reformes de l’autre coté, on tiens la position on attend qu’ils nous réenclercle et on reproduit la chose jusqu'à la porte des ténèbres, là on trouvera une position plus défendable.. »
Urvan laissa son regard se promener jusqu’aux portes noires qui encadrais le portail dans le lointain
« Si nous sommes massacrés, le point de replis sera la porte des ténèbres de toutes manières ! »
Plusieurs hommes observèrent silencieusement l’immense monument qui se trouvais a trois lieu a l’est
« Ne cherchez pas a vous replier sur la jungle, les trolls doivent être dans le coup, se réfugier dans la citée est inutile elle est trop loin nous n’y parviendrons jamais, et quand bien meme il est trop dangereux de ramener a nos fesses autant d’orcs.. »
Il enveloppa ces hommes d’un regard et s’apprêta a les haranguer, mais il ne le fit pas
« Beaucoup mourrons aujourd’hui… Alors souvenez vous du nom de votre frère d’arme de droite, si vous survivez rapportez le a Mordrep ou tout autre officiers survivants, qu’il le note dans les annales de la compagnie… Bonne chance. »
Sans un mot de plus Urvan tourna les talons et se dirigea vers le noyau qui allait protéger ces employeur jusqu'au bout, souriant au deux femmes il lâcha
« Belle soirée pour mourir Mesdames. »
L’humaine lui sourit en retour et murmura
« Belle soirée pour se rendre compte a quel point les nains sont honorable »
Urvan haussa les épaules et lança ces premiers ordres, lentement, la cavalerie de la horde se mettait en branle d’un mouvement inflexible
Le choc fut tout simplement ahurissant, un quart des Rôdeurs s’écroulèrent, taillant d’estoc, le vieux combattit, fermement décider a ne concéder aucunes victoires a l’adversaires, contre toutes attentes son plan fonctionna et lorsque les orcs se retirèrent le portail n’était plus qu’a une demi lieue, les pertes avaient été terrible pour les deux camps, dans la lueur des feux de camps Urvan observa tant de visage tiré de douleur qui ne passeraient pas la nuit qu’il en compris la fin de la compagnie des Rôdeurs, qui sortirait vivant de ce guêpier ? Il sourit amusé, lui qui l’avait réclamé cent fois, il la rejetait de toutes ces forces, il ne voulait pas que ces hommes meurent… Mordrep apparu dans l’obscurité, un trait de honte sur le visage
« Capitaine … J’ai échoué. »
Urvan leva le regard sur son ami
« Qu’importe, de toute façon il était écrit que ce serait ici. »
Mordrep l’observa sans rien dire, il n’y avait rien a dire, le vieux avait raison. La compagnie avait mainte fois frôlé l’anéantissement mais cette fois… Cette fois elle le voyait arriver de plein fouet
Le soleil se leva sur le désert, moment de fraîcheur relative, dans quelques instant la chaleur s’écroulerait de tout son poids sur l’endroit, les hommes harassés par les combats de la veille s’équipaient en grimaçant sous les coups reçus, de l’autre coté des troupes fraîches se mettaient en place, avantage de la réserve, les troupes fraîches seraient plus résistantes même si actuellement elle se composait de bleu envoyé pour les affaiblir.
Le vieux nain a genoux la serrait dans ces bras, pas de bruit, les protagonistes ne combattaient plus, observant tour a tour le nain, la naine et l’assassin réprouvé qui avait trouvé une mort rapide mais sûrement douloureuse dû a son démembrement. Il regardait le petit visage qui ballottait au rythme de ces sanglots, dans sa tête résonnait encore les dernières paroles de Vallaya
« Accomplit tous tes serments Urvan… Accomplit les en souvenir de moi »
La guerre elle même semblait faire silence comme pour respecter ce moment. Enfonçant sa tête au creux de l’épaule de la naine Urvan poussa un long hurlement étouffé. Rage, colère et désespoir semblaient se disputer leur part, Sans un mot il déposa son macabre fardeau au sol, d’un geste presque religieux il ferma les paupière de la naine et caressa ces longs cheveux noir, silencieux il contempla ce visage qu’il avait tant aimé, cette naine qui avait partagé sa vie de mercenaire et que ces serments avaient tué. Il releva la tête, lançant un regard chargé de haine a la horde, arrachant sa hache du sol il fit face au lignes ennemies et commença a psaldomier d’une voix sombre et portante, bientôt dans les rangs des Rôdeurs, les voix s’élevèrent pour suivre celle de leur capitaine, couvrant la clameur de la horde en lui imposant un silence respectueux, envers ces combattants désespérés mais inébranlable

«
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grumdin
Poivrot
Poivrot
avatar

Nombre de messages : 922
Age : 41
Localisation : Dans ma mine a ecluser une ou deux binouses
Date d'inscription : 17/08/2006

Feuille de personnage
Nom: Grungronhar
Race: Nain
Carrière (classe): Brise-fer

MessageSujet: Re: Le passé d'un nain   Mar 26 Sep - 10:37

Voyez cela je vois mon père…
Voyez cela je vois ma mère, mes sœur et mes frères.
Voyez cela je vois tous mes ancêtres assis là
Qui me regarde au combat
Et voilà, voilà qu’il m’appel ici bas
Pour que je prenne place a leurs cotés
Dans le palais de Vallahala
Là ou les braves vivent a jamais !! »

Hurlant son cri de guerre il se jeta sur le premier orc qui lui fit face et l’envoya s’écrouler sur les rangs arrières, avec une rage libérée le nain se frayait un chemin sanglant dans la masse, son chant de mort réclamant sa fin…
Le jour s’écoulait… La nuit approchait… Encore et toujours, la hache se levait et retombait, comme le marteau sur l’enclume se taillant un chemin sanglant dans le masse… Adossé a la pierre, Urvan regarda l’ennemi refluer une énième fois sous ces hurlements et ces malédictions.
La prochaine fois l’élite viendrait achever la vingtaines de survivants encore sous ces ordres ils étaient épuisés, moulus pourtant sans faiblir, malgrés les camarades tombés ils semblaient suivre leur capitaine pour emporter le plus d’ennemi possible dans la tombe, pour un dernier baroud d’honneur... Jetant un regard sur les Rôdeurs, Urvan tentât de repérer des visages familier, Mordrep n’était pas en vue, la dernière fois qu’il avait vu son ami il faisait face a trois Taurens qu’il avait engagé l’écume au lèvres, il avait du sombrer sous la masse… A sa droite une elfe bandait son avant bras, le vieux reconnu sans peine Tattersail une de ces plus prometteuses Rôdeuses, a coté d’elle Auriaë la jeune elfe qu’il protégeait avait survécue, par contre sa compagne Regret… Un humain lui sourit d’un air épuisé, Vadrus… Vadrus quelque chose un bon gars se souvint il…. Auriaë semblait accablée, comme si plus rien ne comptait, choquée par la mort de sa compagne lors d’une contre charge décisive. Il savait ce qu’elle ressentait, il avait lui aussi perdu sa vie dans cette bataille... Vallaya sa naine était tombée plus tôt dans la soirée au cotés de Regret. Fuyant cette vision, il puisa dans sa fatigue pour voiler la réalité… Son honneur lui avait soufflé la seule chose qui importait dans sa vie. Alsius le dernier prêtre survivant dispensait le peut de soins qu’il lui restait, serait ‘il encore là pour donner les derniers sacrements… Il s’approcha d’Urvan pour lui dispenser soutien et compassion a défaut quelques bandage, mais contre toute gratitude le vieux l’envoya balader d’un regard noir en crachant au sol, puis le nain s’occupa d’aiguiser le fil de sa hache, il récupéra sur un cadavre de quoi remplacer les pièces de son armure brisée et se trouva un coin pour se reposer. D’un air pensif il observa la porte située a cent mètres de là, cent ridicule petits mètres… Mais une distance prodigieuse au cœur d’une bataille perdue d’avance. Un long gémissement de corne le rappela a la réalité, serrant sa hache, il se redressa de toute sa hauteur et se dirigea vers le dernier carré….

….Le combat l’avait ramené près de la porte, Urvan, acculé par le nombres, allait flancher tôt ou tard, d’un regard décidé il saisit l’épaule d’Auriaë et l’envoya voler contre le montant de la porte des ténèbres, d’un coup circulaire il envoya un autre orc mordre la poussière et se replia légèrement jusqu'à ces hommes, une violente douleur dans le dos lui coupa le souffle, tombant a genoux le nain gémit de douleur. Le cadavre d’un réprouvé s’écroula alors que Tattersail le saisissait a bras le corps pour le tirer hors de la première ligne que les sept dernier Rôdeurs formaient sur l’arche de la porte des ténèbres.
« Tat.. Tattersail… Je vais faire passer l’elfe par le portail. Rendez vous dès que nous y seront parvenu… Retenez les juste ce temps. Signe une reddition sans condition…. Même si la compagnie n’est plus… Sauve ceux qui peuvent encore l ‘être »
L’elfe observa son supérieur d’un air impassible, mais opina
« A vos ordres capitaine »
Le vieux lui agrippa le bras et déposa dans sa main l’alliance que Vallaya lui avait offert lors de leur mariage
« Au cas ou… Mon nom est inscrit dessus.. Fais ça à Thelsamar »
D’un rapide hochement de la tête l’elfe détournât le regard, répriment ces sentiments Urvan lui pressa le bras et lui jeta un regard paternel.
« T’inquiete pas ma belle… On se r’trouv’ra un jour…. Dans le grand hall… L’premier arrivé garde une place a l’autre »
Tattersail grimaça un sourire.
« Je le jure Capitaine.. on saura qui de nous deux avait raison entre le grand hall et le rêve d’émeraude. »
Le vieux se redressa difficilement lâcha un dernier sourire a son lieutenant et prit la main d’Auriaë
« Gamine.. il.. il est temps de faire l’grand… Plongeon »
Souriant le nain désigna le portail, en voyant le regard apeuré de l’elfe il lâcha
« C’est notre seule chance. »
« Mais… »
Urvan s élança sans laisser le temps a l’elfe d’en dire d’avantage…

Au cours de ce combat la compagnie franche nommée les rôdeurs fut anéantie…
Seul Alsius le prêtre et le Lieutenant Tattersail survécurent, ainsi que leur employeuse la diplomate nommée Regret …
Les Rôdeurs furent exterminé après vingt huit heures d’âpres combats, mais réussirent leur mission….
Grâce à leur sens du devoir, une paix précaire s’instaura dans la jungle de Strangleronce entre l’alliance et la horde, les Veilleurs prirent la relève de ce poste…
Le roi lui même demanda a ce que l’on érige un monument pour le sacrifice de ces héros…
Sur ce monument on peut lire les cinquante huit nom des mercenaires morts au combat contre la horde, dont celui de leur chef, Le Capitaine Urvan Forgefeu. La horde elle même vint saluer l’indéfectibilité de ces hommes et femmes de toutes races et confessions…
Le lieutenant Tattersail, dernier officier refusa le grade de capitaine et disparue au combat peut après en repartant affronter les forces nomades de la hordes dans les terres du nord…
Alsius le prêtre donna les derniers sacrements a ces compagnons et par la suite devint prélat de l’église de Stormwind ou il officie encore…
Deux cadavres manquaient lors de l’inhumation présidée par frère Alsius, celui du capitaine Forgefeu et de dame Nightwind. Officiellement disparus au combat en traversant la porte des ténèbres…
L’étendard de la compagnie fut remit au roi et entreposé dans la salle du trône, dans l’attente d’un nouveau capitaine…
Sur ces plis on peut distinguer de multiples citations accordées pour honneur, bravoure et fait d’armes le tout sous leur devise « A l’ombre de la gloire je veille… »

Capitaine Urvan Forgefeu Porté disparu
Mercenaire Sagni Barbefer : Mort au combat
Mercenaire Malenion souflefeuille Mort au combat
Mercenaire Humgar Braspuissant : Mort au combat
Mercenaire Arthot belleville Mort au combat
Mercenaire Liana Doigtagile Morte au combat
Mercenaire Faern d’auberdine Mort au combat
Mercenaire Parblus de Stormwind Mort au combat
Mercenaire Meriandra Feline Morte au combat
Sergent Auriaë Nightwind Portée disparue.
Mercenaire Abkar de Baie du butin Mort au combat
Mercenaire Baldin Grimler Mort au combat
Mercenaire Kaldo le vicieux Mort au combat
Mercenaire Eldion Flechenoire Porté disparu
Mercenaire Etgel Vifacier Mort au combat
Mercenaire Malan Stirdan Mort au combat
Caporal Backus Lamegrise Mort au combat
Mercenaire Snorri Lecolereux Mort au combat
Mercenaire Jelain Machefoudre Mort au combat
Mercenaire Beldar Pointepique Porté disparu
Lieutenant Mordrep Pattefolle Mort au combat
Mercenaire Felkiore Poudrenoire Mort au combat
Mercenaire Sacha Dague Morte au combat
Mercenaire Enyaë Strongwind Morte au combat
Mercenaire Kaly d’hillistrad Morte au combat
Mercenaire Sang noir Mort au combat
Mercenaire Kurdan Thorgrimson Mort au combat
Mercenaire Meldaf le Sengarien Porté disparu
Mercenaire Radrof Pewlsheq Mort au combat
Mercenaire Baldiv Crocroc Mort au combat
Mercenaire Hulfar Basduventre Mort au combat
Sergent Selnion Coursforet Mort au combat
Mercenaire Sylunaë Briselune Morte au combat
Mercenaire Bavlurus de Stormwind Mort au combat
Caporal Farmiek de Teldrassil Portée disparu
Mercenaire Sylenn Valfourré Morte au combat
Mercenaire Méréliandre le voyageur Mort au combat
Mercenaire Solfrek Milendre Mort au combat
Mercenaire Jelev Koldann Mort au combat
Mercenaire Angus Bris’étoile Mort au combat
Mercenaire Achior Sangmaudit Mort au combat
Mercenaire Eliendrel Silence Mort au combat
Mercenaire Hendel cuiracier Mort au combat
Mercenaire Menion de lakeshire Mort au combat
Mercenaire Danaïelle Larmelune Morte au combat
Mercenaire Gillin Mikilin Mort au combat
Caporal Vadru Milandez Mort au combat
Mercenaire Maëlri Croquelune Morte au combat
Mercenaire Velin Le scribe Mort au combat
Mercenaire Tanastaël Petitpas Porté disparu
Sergent Laurine Jaleras Morte au combat
Mercenaire Jasmine Malien Morte au combat
Mercenaire Voldrake Darkblade Mort au combat
Mercenaire Ameline Ficelle Morte au combat
Mercenaire Cendrille Luneargent Morte au combat
Mercenaire Valtus Malpierre Mort au combat
Mercenaire Khane Bolisak Porté disparu
Caporal Vallaya Forgefeu Morte au combat

(Ce bg explique la fin de ma compagnie mercenaire sur cdo, forte de 29 membre, pour l'évent certains tenaient a faire participer leurs perso, passer la porte des ténèbres explique le retour d'urvan dans cette dimension d'azeroth ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le passé d'un nain
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mercenaires du Reikland :: Taverne du Squig Boiteux [RP/Public] :: La bibliothèque-
Sauter vers: